QUELLE JOIE LE ROCK’N ROLL by AIRBOURNE !

Messieurs les moulants,

ce vendredi les australiens de Airbourne ont fait honneur à leur réputation de bêtes de scène . Ils ont démontré que le pays des kangourous et des boomerangs était un vivier de performeurs scéniques particulièrement créatifs et se donnant à 100% (on pense bien sûr à leurs illustres aînés ACDC) .  

C’est donc semblant venir tout droit des années 80 voir fin 70 qu’ils ont enflammé un Zenith certes pas plein à craquer mais rempli de bon esprit rock’n roll, une ambiance festive ou le headbanging et le mime air guitar était de bon aloi…

Hell Fancho accompagné de sa moitié, Marion, Pierrock (on ne sait toujours pas quel est son vrai nom), et Davos votre serviteur y étaient et n’ont pas enfilé des perles ! Je m’en vais vous conter cette épique soirée !

Rendez-vous est pris 19h30, arrêt pit stop une p’tite mousse nous échangeons cordialement avec un des membres de Motocultor j’y reviendrai à la suite du concert. Bref 20 minutes plus tard après les échanges de rigueur (« ça va toi ? Dis donc t’as vu le score des régionales ? (oui les frocs moulants sont trés politisés) Vous avez écouté le dernier album d’Airbourne ? etc… ») nous voilà dans le Zenith. arrêt au 2ème pit stop, on prend les mousses et on va se poser.

Une 1ère partie, Taking Down, vraiment pas top, disons qu’ils avaient un son pourri (je reviendrai d’ailleurs sur ce problème de son au Zenith)… bref rien à ajouter … à l’entracte je descends chercher quelques mousses et là je croise qui ? Didier Wampas !

Ben oui tranquilou Gilou près de la buvette avec un certain Géant Vert et un autre pozzo., même pas un slip sur la tête, pas de combinaison moulante léopard, pas de bodyboard pour un potentiel slam dont il a le secret, même pas un stetson sur la tête, rien. Mais en tout cas fidèle à lui-même sympô ! C’est quand même rare un telle rock star aussi accessible de nos jours, non ? Faudrait pas oublier que d’une part c’est le roi, d’autre part c’est la preuve que Dieu existe , excusez du peu !

Voilà, après cette interlude avec un des barons de la chanson française, qui, s’il n’a pas réussi à mettre Chirac en prison, aura quand même célébrer le Rock’n Roll de la plus belle des façons avec cet hymne.

Quelle joie le rock’n roll, oui quelle joie Quelle joie de chanter yeah yeah yeah
Quelle joie de pouvoir s’exprimer
Quelle joie de chanter shalala
Quelle joie de chanter n’importe quoi Quelle joie le rock’n roll Quelle joie de chanter wha whaou

ça pourrait être l’hymne des frocs moulants d’ailleurs !

Bon allez revenons à nos moutons, ben oui faut voir les crinières des Australiens, impeccables ! plus rock tu meurs ! alors Airbourne c’est quoi ? ben c’est un show survitaminée, des chorégraphies folkloriques respectueuses d’une certaine tradition, du don de soi, des futals moulants, le torse nu ou  bien paré d’un cuir évidemment ! et c’est surtout une musique brute, des envolées lyriques, des riffs efficaces bref un rock assez animal qui invite au headbanging et bizarrement à une certain esprit de déconnade et de n’importe quoi ! Oh Yeahhh C’est un peu la sensation de passer une soirée avec Wayne et Garth !

Nous sommes donc naturellement descendus en fosse pour partager avec les teenagers la joie physique que peut procurer cet excellent hard Rock ! Et là mes amis, en vérité je vous le dis, la fosse avec un animal sauvage comme Hell Fancho c’est d’un confort absolu. Ce dernier non content de proposer ses services d’ascenseur pour slaming, position dos à la scène mains jointes, je vous fais pas un dessin est un véritable organisateur d’espace. Le rugby chez Groland doit lui donner certaines dispositions.  En effet une des images qui aura marquée ma soirée fut un mole Hell Fancho vs 3-4 gentils pogoteurs, assurant par la suite 5 m2 d’espace à ses camarades, réglo le mec, y’a pas à chier généreux dans l’effort ! Oh Yeahhhhhhh

Bon là où, pour ma part ça s’est corsé, c’est quand il a décidé que c’était mon tour d’aller me frotter le fion aux crânes de la foule en délire. Sans me demander mon avis, ce qui aurait été la moindre des choses, merde ! v’là les traitres Hell Fancho himself et Pierrock qui me prenne par surprise et me désolidarise du sol. Je me retrouve donc en un éclair face to face avec Joel O’Keeffe le chanteur d’Airbourne, flottant sur une foule de métalleux dégoulinant de sueur.

Malheureusement cette situation confortable n’a pas duré très longtemps. Vous savez sans doute que la vitesse de progression d’un corps porté par une foule est inversement proportionnelle à son poids (Bradoc pourrait nous faire un topo sur cette loi physique), j’ai donc tenu environ 2 secondes avant d’être éjecté par le devant de la scène. La suite vous la connaissez…  Les types de la sécurité n’ont pas vraiment la courtoisie d’un Hell Fancho et la gentillesse de vous remettre dans le pit et vous finissez lamentablement sur le côté de la salle… 

Mais revenons à la musique… on a eu le droit à la totale (pour info je me suis fait éjecté sur Cheap Wine & Cheaper Women c’est naze !) lors de ce « NO GUTS NO GLURY TOUR »  avec notamment

  • Too Much, Too Young, Too Fast
  • Stand Up for Rock’n Roll
  • Runnin’ Wild
  • Diamond in the Rough
  • Blackjack
  • tout ça avant ou après rappel, ce n’est plus très clair et puis les setlist dans l’fond c’est pas mon truc ! Ce dont je me souviens parfaitement en revanche c’est l’énergie que le chanteur, après les avoir ardemment secouées, mettait à faire exploser des bières sur son crâne pour ensuite les proposer imbuvables au public ! Encore un élan de générosité et ça c’est rock !

    Voilà petit bémol néanmoins sur la qualité du son, les gradins du Zenith ont du mal avec la disto et le son est parfois vraiment crade ! mon conseil descendez en fosse on le plus bas possible pour avoir moins d’écho.

    le concert se termine nous en sommes à certain volume de bière, le danger des concerts avec Hell Fancho (la preuve en image)

    Mais au final une des soirées les plus rock’n roll de l’année, un bon concert, des compagnons solides… la vie quoi

    La suite se révéla du grand n’importe quoi, un transfert en métro vers le James Hetfeeld Pub  avec les types de Motocultor. Un certain Suppositor alias un des finalistes du championnat de France d’Air Guitar mais plus honorablement le vainqueur de la roue de la fortune ! ça ne s’invente pas.

    Le reste n’est pas racontable sur le blog des frocs moulants: des putes, de la coke à gogo, des bars en feux, des bras de fer, des burns de Harley sur les grands boulevards, des coups de carabine 22 long rife dans le ciel et sur les indiens (ah bon y’avait pas d’indiens ?), des pets flambés, du rodéo sur des taureaux … L’ambiance quoi !

    Kenavo

    Davos

    P.S: si vous avez encore un peu de temps un térs bon article sur Airbourne sur le site Discordance, article qui vous en apprendra certes plus que les tribulations de frocs moulants au Zenith.

    Étiquettes : , , , , ,

    9 Réponses to “QUELLE JOIE LE ROCK’N ROLL by AIRBOURNE !”

    1. Hell Fancho Says:

      Du grand art ce report! T’auras le droit à une tournée lors du symposium Moulant de Bordeaux, on sait pas encore quand!

    2. lesfrocsmoulants Says:

      Vous noterez la présence de Pierrock qui signifie peut-être son retour chez les moulants…même si sa gueule de con est pas loin d’être rédhibitoire…

      Davios

    3. la mob' Says:

      excellent! se faire virer du pit, trop classe! je tente la meme jeudi soir… meme si ma collegue n a pas exactement le meme gabarit qu hell fancho.

    4. adeth Says:

      Je les vois au Hellfest ! (j’ai mon pass 3 jours)

    5. la mob' Says:

      cool! t as craque finalement! tu feras un big up pour moi pour deftones…

    6. Hell Fancho Says:

      Bien vu le pass 3 jours pour le Hellfest! Moi, je serai du côté des helvètes ou y’aura aussi Airbourne…en plus de Metallica, Slayer, Megadeth, Anthrax, Black Sabbath, 36 crazyfists, StoneSour, Alice in Chains, Rise Against et pas mal d’autres! Ouh YEAH!!

      si je survis, j’aimerais bien passé le dimanche soir au Hellfest, on verra!

    7. adeth Says:

      No souci la mob’, je passe un fucking bonjour au chanteur de ta part !
      Metallica et Megadeth sur la meme scene le meme jour! Wouaw.
      Et ca serait cool si vous viendez faire un tour à Clisson ! 😉

    8. lesfrocsmoulants Says:

      Heureusement que la bière était aussi bonne chez Duffman vendredi soir, car ça avait l’air bien bon ce spectacle.
      Et comme dirait Jeanne Moreau, « j’adore le théatre, vive le hellfest. »

      Bradoc

    9. la_mob Says:

      et moi d ajouter que c est demain qu on va voir airbourne a londres! oh yeah!!!

    Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s


    %d blogueurs aiment cette page :