Posts Tagged ‘OM’

DU FROC MOULANT OU DU DROIT DE PISSER DANS LE ROSE

30 mai 2009

A la pointe de l’actualité, nous avons eu vent de la polémique à propos du rosé et de son mode de fabrication. Quel point de vue moulant doit-on avoir quant au coloriage pratiqué par certains vils vignerons du nouveau monde ?

Qui n’a pas déjà dit attablé sous le cagnard en un samedi oisif, « C’est délicieux » en sirotant son petit rosé bien frais, tel l’humanitaire récemment revenue de son pays bouffeur de galettes de boue?
Halte là, il ne s’agissait pas d’un Froc, qui aurait de suite réagit d’un sec « Ah non c’est dégueulasse ». Cette phrase s’impose d’autant plus à l’heure de la dramatique pratique du sus-mentionné coloriage.

Et vous de me demander candidement, qu’est ce que le coloriage ? Le principe est simple : il suffit de mélanger honteusement 99 bouteilles de blanc avec une bouteille de rouge pif pour ainsi obtenir un tonnelet de rosé à curer votre œsophage pendant plusieurs lunes, voire même pouvant faire office de canard WC pour les fées du logis alcooliques. Pourquoi pas couper de la bière et du rouge pour faire de la Kriek cerise ?

ROSE
Il se dirait que de peu scrupuleux marchands de piquette altermondialiste (i.e. d’un autre monde, par opposition à la vieille Europe: Californie, Afrique du Sud, Australie, Chili) pratiquent de la sorte et qu’il faudrait s’adapter pour mieux exporter.
Le rosé faisant partie intégrante de l’exception culturelle française, au même titre que le concours de taillage de pipe dans du bois de chêne cher à Jean-Pierre Pernaud, dès qu’on touche à la France qui Gagne, la France qui Boit, nous ne pouvons tolérer ça. A ce rythme, nous en viendrons presque à finir avec du rosé Jaune. Et cela c’est un symbole à défendre.

Et une poignée de poujadistes provençaux de quêter nos signatures par la pétition ci dessous:
http://coupernestpasrose.com/petition.php?rub=signer

Alors si le Froc, magnanime et conscient des problèmes économiques actuels est capable de défendre notre production nationale, dans un souci d’honnêteté, nous nous devons tout de même d’expliquer que nous sommes contre la consommation de cette boisson qu’aucun Froc ne boira, même sous la torture (peut être quand même en cas de pénurie en fin de soirée).
Voici les points clés de notre aversion au petit rosé:
1) Déjà la couleur, digne d’un Moltonelle triple épaisseur ou d’un pull maltais.
2) Rappelons également que cette boisson féminine est majoritairement produite en Provence, haut lieu regorgeant d’intellectuels supporters de l’OM.
3) La barre abominable le lendemain, comme si vous aviez pris un bus de ramassage scolaire en pleine gueule.
4) Les bouteilles de rosé ressemblent de plus en plus à des bouteilles de parfum. Où quand l’esthétique du contenant prend le pas sur la qualité du contenu.
5) A-t-on déjà aperçu une tireuse de rosé dans un concert de métal ?

Gageons que cet étalage d’arguments tous plus pertinents les uns que les autres suffira à convaincre nos lecteurs, s’ils n’étaient pas déjà acquis à notre cause, de l’inutilité de cette boisson. Donc continuons à faire notre rosé comme au bon vieux temps, dans la plus pure tradition, mais en nous gardant bien d’en boire la moindre goutte.
Enfin, pour les plus récalcitrants, des études ont montré que la consommation de rosé, même marginale, décuplerait les risques (les chances ?) d’homosexualité chez le nouveau né.

Duffoc